Rayonner

Le Rayonnement est indispensable pour maintenir le lien entre notre armée et la nation, et faire connaitre les problématiques de défense qui nous concernent tous.

Sensibiliser

Parce que la Défense n'est pas un domaine réservé à l'Armée, que son champs d'action ne s'étends pas uniquement aux moyens militaires, les problématiques de Défense et de Sécurité sont l'affaire de tous.

Former

Par le biais de relais dans la société civile et dans le monde de l'éducation, faire vivre et transmettre aux générations futures la capacité à protéger les acquis de notre société et à honorer le devoir de mémoire

Analyser

Participer aux réflexions et au contribuer au débat public sur les problématiques en liaison avec la Défense au sens large du terme, en liaison avec les autorités nationales et locales.

Rallye « Cap Citoyen » 2020

Dans le cadre des activités portées par le Trinôme académique de la Nouvelle-Calédonie (TANC), la Base navale de Nouméa a initié – sous l’appellation « Cap Citoyen » – la mise en œuvre d’un rallye, visant à développer les valeurs fondamentales de la citoyenneté et à permettre une réelle prise de conscience :

  • des menaces qui peuvent peser sur nos valeurs,
  • des vulnérabilités de notre environnement,
  • de l’ancrage stratégique de la Nouvelle-Calédonie dans l’Océan Pacifique,
  • du rôle enfin et des missions de la Marine Nationale.

Cette initiative s’inscrit par ailleurs dans la droite ligne du projet porté par le Gouvernement de la Nouvelle-Calédonie, visant à la création d’un véritable service civique sur le Territoire.

Continue reading

Fil d’actualités Défense

Depuis le 1er septembre, l’École de santé des armées (ESA) et l’École du personnel paramédical des armées (l’EPPA) forment une nouvelle entité administrative unique localisée à Bron : les Écoles militaires de santé de Lyon-Bron (EMSLB), créées par décision de la ministre des armées.
Durant les permissions d’été, une délégation de la frégate type La Fayette (FLF)  La Fayette  s’est rendue à Nancy pour participer à la remise de diplômes de la préparation militaire marine (PMM) Quartier-maître Bruant.
Le ministère des Armées compte de nombreux établissements scolaires et centres de formation, clé de voûte d’une multitude de parcours : collèges, lycées militaires et enseignements post-baccalauréat (CPES et BTS). Hier, ce sont 4 000 élèves et étudiants qui ont effectué leur rentrée, dont 3 300 dans les établissements de l’armée de Terre (La Flèche, Saint-Cyr l’Ecole, Autun et Aix-en-Provence).
Tous les lundis, retrouvez l'essentiel de l'actualité de la Défense de la semaine passée.
Une « gouvernance » décrit un schéma de gestion qui donne une vision du processus décisionnel plus transparent, responsable et participatif. Le principe de gouvernance cherche à améliorer la prise de décision dans une organisation. Actée par l’arrêté ministériel du 11 juillet 2018, la nouvelle gouvernance du service de santé des armées est en place depuis le 3 septembre 2018. Elle s’inscrit dans la volonté du Service de s’adapter en permanence pour remplir sa mission de soutien médical des forces armées. La modernisation de la gouvernance vise à répondre aux enjeux du modèle SSA 2020 et à offrir une meilleure lisibilité vis-à-vis des armées et des acteurs de la santé publique. Elle marque une étape clef de la transformation du Service avec une action sur l’échelon central dont les résultats sur l’ensemble du Service se concrétiseront à court terme.    
Mercredi 29 août, en début d’après-midi, le sergent-chef Victor, contrôleur aérien sur la base aérienne 705 de Tours est venu en aide à un avion civil en danger. Il raconte comment il a vécu et géré cet événement en collaboration avec deux Alphajet de l’Ecole d’aviation de chasse (EAC).
Le 20 août 2018, la Force intérimaire des Nations unies au Liban (FINUL) a conduit un exercice de déploiement de ses unités réserves. L’objectif était de mettre en œuvre la capacité de réaction rapide de la FINUL qu’est la FCR.
Depuis mai 2018, le lieutenant Jacinto est déployé sur la base aérienne projetée (BAP) en Jordanie dans le cadre de l’opération Chammal en tant qu’officier renseignement au sein de l’état-major fonctionnel. Âgé de 54 ans, il est réserviste au sein de l’armée de l’air et travaille dans le secteur civil en tant que chef d’entreprise, consultant en intelligence économique, sécurité et sûreté.

Hebergement: