Correspondants Défense

“Créée en 2001, par le secrétaire d’État à la Défense et aux Anciens Combattants, la fonction de correspondant défense a vocation à développer le lien armée-nation et promouvoir l’esprit de défense. Le rôle du correspondant défense est essentiel pour associer pleinement tous les citoyens aux questions de défense. “

Ministère de la Défense

 

La professionnalisation des armées et la suspension de la conscription amène le gouvernement à reformuler les liens entre la société française et sa défense. Nos concitoyens, en particulier les jeunes Français et Françaises, doivent pour leur part pouvoir maintenir et développer leur intérêt pour les questions de sécurité et de défense et s’engager, s’ils le désirent, à promouvoir l’esprit de Défense.

Il a donc été décidé que soit instauré dans chaque conseil municipal une fonction nouvelle de conseiller municipal chargé des questions de défense.

Nationalement, le rôle du correspondant défense est exclusivement informatif pour constituer des relais entre le monde de la défense et les citoyens. Cette action permet de faciliter une meilleure compréhension entre les différents services de la défense, des citoyens et de la commune.

Le correspondant défense est l’interlocuteur privilégié de l’autorité militaire lors de manifestations publiques, manifestations d’ordre patriotique, mais également en temps de crise (inondations, pollutions, etc…).

Il est également le conseiller du maire en matière de défense dans le cadre de la défense civile, en particulier dans la définition des besoins de sécurité générale ou de secours et les procédures s’y afférent. Il informe les administrés sur la réserve, la préparation militaire, le volontariat ou pour des actions particulières avec sollicitation des armées. Il est le garant de la bonne exécution des opérations de recensement, de l’information sur la journée défense et citoyenneté (ex JAPD ). Il est un acteur attentif du développement de l’esprit de défense et du devoir de mémoire dans le cadre de l’éducation citoyenne.

En Nouvelle-Calédonie, le développement du réseau des correspondants défense est récent, il recense actuellement 19 communes  qui ont nommé un tel référent sur les 33 que compte le territoire. Ce réseau est animé par le référent Défense de l’Association Régionale des Auditeurs de l’IHEDN,  qui oriente et renseigne les correspondants défense sur les grandes problématiques de la défense (principes généraux, organisation territoriale, gestion de crise…etc.).